Sans titre

L’Autre librairie fête ses deux ans !

L’Autre librairie fête ses deux ans le samedi 19 juin pendant toute l’après-midi ! A cette occasion, nous avons prévu un programme riche en animations, rassemblant des musiciens, des écrivains, des illustrateurs et photographes angoumoisins, et un éditeur régional, Le bord de l’eau, qui nous fait le plaisir de venir depuis Bordeaux présenter son travail.
Envie de chanter du Brassens ? De se faire dédicacer une bande dessinée ? De discuter avec une romancière angoumoisine ou de découvrir une collection consacrée au cinéma ? Nous vous accueillerons avec grand plaisir, de 14h à 19h, autour de la programmation suivante :
Animations :

  • 14h30 : discussion avec Laura Ulonati autour de son dernier ouvrage Dans tout le bleu, publié chez Actes Sud
  • 15h : lecture musicale proposée par Laurent Paradot et Sophie Salleron
  • 16h : entretien avec Jean-Luc Veyssy des éditions Bord de l’eau, avec sélection d’ouvrages consacrés aux sciences humaines, à la musique, au cinéma et à la littérature
  • 17h : concert « jukebox » de chansons de Georges Brassens par Raphaël Manzanas
  • 19h-21h : apéritif des sociétaires

Dédicaces :

  • Laura Ulonati entre 15h et 19h pour Une Histoire italienne (éditions Gallimard) et Dans tout le bleu (éditions Actes sud)
  • Stéphane Calvet entre 15h et 17h pour Petite histoire d’Angoulême (éditions Geste) et La grande guerre des Charentais (éditions Memoring)
  • Renaud Joubert et Jacques Baudet entre 15h et 17h pour Angoulême, petits secrets et grandes histoires (éditions Sud ouest)
  • Nathalie Ferlut et Oburie entre 16h et 19h pour L’assassin des petits carreaux (éditions Delcourt)
20210505_17125

Dédicace BD du 19 mars : rencontre avec Jean-François Chanson et Juliette Vaast

La Charente est riche de sites de vestiges préhistoriques : cela valait bien un album BD ! Ce sont les angoumoisins Juliette Vaast, au dessin, et Jean-François Chanson, au scénario, qui s’y sont attelé, nous offrant un album très documenté, et riche d’information sur la vie au solutréen. Accompagnés par des institutions et spécialistes locaux, et par les très dynamiques éditions Eidola, les deux auteurs ont réalisé un livre entre fiction et documentaire, et accessible à tous les curieux !

Avant de les rencontrer, mercredi 19 mai, ils ont accepté le jeu de l’interview.

Pouvez-vous me parler de votre dernier album ?

Jean-François Chanson  et Juliette Vaast : L’histoire se passe au solutréen, il y a environ 20000 ans, pendant une période de glaciation. Le niveau de la mer était alors environ 100 mètres plus bas. Les populations qui apparaissent dans l’album sont des populations nomades, et nous nous sommes intéressés à l’invention du propulseur. Je [Jean-François Chanson]  me suis particulièrement intéressé au signe du placard, que l’on retrouve dans plusieurs lieux, en Charente, en Dordogne et jusqu’à Marseille. Je me suis demandé qui avait pu faire ce voyage, et pourquoi, en laissant cette marque.

Il y a eu beaucoup de recherches autour de cet ouvrage, et de déplacements pou visiter les sites. Nous avons été accompagnés par le musée d’Angoulême, par des spécialistes locaux de la préhistoire. Mais les lieux ont évidemment beaucoup changé, et nous n’avons pas toutes les informations sur cette époque, donc il a fallu faire des choix. Nous nous sommes parfois inspirés d’autres peuplades, pour imaginer la forme des tentes, car si on sait qu’elles ont existé, on ignore leur aspect ! Ou bien sur la façon dont était conservée la viande… C’est donc un équilibre entre la dimension documentaire et l’imagination. Mais on sait que l’idée d’un personnage qui voyage de la région de Marseille à la Charente, au cœur de notre histoire, est crédible : on a trouvé en Charente des coquillages qui venaient de la Méditerranée.

Les sites préhistoriques, en Charente, sont très riches ! Par ailleurs, nous avons tout de suite proposé cet album à Eidola, cette maison d’édition angoumoisine qui a publié plusieurs titres sur l’histoire et la préhistoire locale.

Faire de la BD, c’était un rêve de gosse ?

Juliette Vaast : Oui, c’est le cas. J’ai longtemps eu envie de travailler dans l’animation, aussi, mais cela demande de travailler systématiquement en équipe. Mais tous les aspects de la bande dessinée m’ont toujours plu : le dessin bien sûr, mais aussi le découpage, la narration, le fait de raconter des histoires…

Jean-François Chanson : Oui aussi ! J’ai grandi dans un village de 200 habitants, où l’arrivée de mon Spirou mensuel était une grande distraction ! Néanmoins, le fait de faire de la BD est assez récent pour moi. Je suis aussi enseignant.

Quelles sont vos références ?

Juliette Vaast : Je lis beaucoup de fantasy, mais graphiquement, c’est Le Caravage qui m’inspire le plus !

Jean-François Chanson : On me parle souvent de la dimension pédagogique de mes livres. Sur cet album, je pense aussi à Rahan, que je lisais enfant. Certes Rahan n’a pas de vocation réaliste et scientifique, bien au contraire, mais il y a cette dimension de l’aventure, du péril, de la vie au grand air… J’aime les récits dans la lignée de Robinson Crusoé, les grands espaces…

Dédicace le mercredi 19 mai de 15h à 17h, de l’album Le signe de Pao (éditions Eidola, 2015)

PROG MAI site

Notre programme du mois de mai

Après les difficultés induites par le troisième confinement, nous reprenons avec grand plaisir notre programme d’animations pour valoriser la création locale, avec deux temps de dédicaces au mois de mai :

Mercredi 19 mai, 15h-17h : DEDICACE BD

Nous recevrons Loïc Guyon, qui dédicacera ses deux albums, L’enragé du ciel (album consacré à l’aviateur Roger Henrard), et surtout L’américain, tout juste sorti aux éditions Sarbacane. L’album, qui alterne des pages en noir et blanc à des planches aux couleurs explosives, raconte l’irruption dans la vie d’un homme du personnage de sa série fétiche, L’Américain.
https://editions-sarbacane.com/bd/l-americain

Nous accueillerons aussi Juliette Vaast et Jean-François Chanson, les deux auteurs du Signe de Pao, publié chez Eidola. Ouvrage très documenté, Le signe de Pao imagine la vie en Charente au paléolithique, illustrant comment les savoirs de l’époque pouvaient passer d’une tribu à une autre.
http://eidola.fr/livres/signe-pao/

Samedi 22 mai, 15h-17h : DEDICACE POLAR

Laurine Lavieille viendra dédicacer ses trois ouvrages, dont Les veuves de juillet qui vient de paraître aux éditions La Geste et fait le pont entre deux époques, deux villes (Marseille et Limoges) et deux femmes qui ont aimé le même homme, mort assassiné. Son œuvre se nourrit de la psychanalyse, et des romans de Delphine de Vigan, de Fred Vargas et de Camilia Läckberg.
https://www.placedeslibraires.fr/livre/9791035310721-le-geste-noir-t190-les-veuves-de-juillet-lavieille-laurine/

Journaliste à La Charente Libre, David Gauthier a publié en mars 2021 Corvidés. Ce premier roman narre l’histoire d’un jeune journaliste enquêtant sur un corbeau semant la zizanie dans un village du sud-ouest viticole, et qui dispose de sept jours seulement pour essayer de résoudre l’énigme. Un polar teinté d’écologie !
https://www.babelio.com/livres/Gauthier-II-Corvides/1289451

Vous pouvez retrouver les interviews de tous ces auteurs sur notre onglet Événements !

168003520_1396457060712604_4719217969792530461_n

Rencontre avec les éditions Marguerite Waknine et Dernier Télégramme

Marguerite Waknine, art et littérature

La maison d’édition Marguerite Waknine a été créée en 2007 par Séverine Gallardo (artiste et professeur à l’École d’art du Grand Angoulême) et Franck Guyon (écrivain) à Angoulême. Elle est composée de trois collections : Les cahiers de curiosités, Livrets d’art et Le cabinet de dessins, et publie 18 titres par an, tous sous le même format, des cahiers non cousus dans des pochettes plastifiées, ils sont à la fois légers et précieux. Les éditions offrent un vaste panorama, en allant débusquer des perles rares ou oubliés d’auteurs classiques et anciens (Rousseau, Villon, Rilke, Schwob, Nerval ….) jusqu’à des auteurs contemporains, elles tissent des liens entre littérature et art. Entrer dans leur catalogue, c’est comme découvrir une vaste bibliothèque où le temps serait aboli, où des textes anciens surgissent éclatants de modernité, et ou des écritures ou dessins contemporains résonnent avec des temps immémoriaux. Rares bibelots, bizarreries inouïes, merveilles excentriques, fantaisies profondes, et voyages oniriques, vous trouverez au moins tout cela avec Marguerite Waknine

Fabrice Caravaca viendra lire des extraits de son dernier livre, Lalali, publié aux éditions Marguerite Waknine.

 

Dernier Télégramme, une maison d’édition de poésie contemporaine en Limousin

Maison d’édition crée en 2005, par Fabrice Caravaca, poète, elle déploie un catalogue riche d’auteurs contemporains renommés, issues des avant-gardes des années 70 et 80 (Serge Pey, Julien Blaine, Charles Dreyfus, Jacques Sivan …) jusqu’à de plus jeunes auteurs (Christophe Manon, Charles Pennequin, Cécile Richard, Marc Perrin, Frédérique Soumagne, Édith Azam, …). Ouvertes, mais traçant un sillon exigeant, les éditions défendent aussi bien de la poésie action et de la poésie sonore ou que des écritures plus liées au livre, avec comme point commun un travail furieux de la langue, allant aussi bien de l’oralité au lyrisme.
« Parce que la poésie est l’un des derniers lieux d’où la langue et le langage peuvent émettre des signaux, Dernier Télégramme se veut un lieu possible d’échanges d’où la poésie peut se diffuser et rappeler le vivant au vivant »

Fabrice Caravaca est né en 1977 en Dordogne. Il a publié une dizaine de livres. Il publie aussi en revue et participe à des lectures publiques. Il vit à Limoges où il anime les éditions Dernier Télégramme depuis 2005. Il célèbre l’homme, l’animal, le végétal, le ciel, la moindre source de vie contre l’écroulement du monde.Fabrice Caravaca n’a pas peur, il manie le lyrisme et une forme de mysticisme de bien belle manière. En parallèle, Fabrice Caravaca est enseignant à l’ENSA Limoges
https://maisondelapoesie-nantes.com/caravaca-fabrice/

illu eidola

Lecture-dédicace avec Cécile Vallade et Julie Nakache

A l’occasion de la sortie le 12 février de Le soleil n’a pas de papiers, aux éditions Eidola, Julie Nakache et Cécile Vallade nous font le plaisir de venir à la librairie lire et dédicacer leur ouvrage Le soleil n’a pas de papiers, recueil de trois nouvelles autour de la thématique des enfants migrants.

Deux sessions de rencontre-dédicaces sont prévues : à 14h30 et à 16h

Sur inscription au 05 45 37 63 11 ou via lautrelibrairie@orange.fr

bandeau 20 FEVRIER SITE copie

Dédicace spéciale BD avec Marine Blandin, Lucas Méthé et Yoon-Sun Park

Les dédicaces continuent à la librairie !

Samedi 20 février, nous aurons le grand plaisir de recevoir trois auteur.rices  pour une belle programmation BD, avec deux nouveautés à la clé !

Yoon-Sun Park dédicacera sa série autour du Club des chats (éditions Misma), dont le tome 3 est paru le 5 février 2021 !

Autre sortie toute fraîche, Maman amoureuse de tous les enfants (éditions Acte sud), paru le 27 janvier, sera dédicacé par Lucas Méthé.

Enfin, seront aussi disponibles les trois titres humoristiques de Marine Blandin, La renarde tome 1 et 2 (éditions Casterman), et CO2 (éditions Comme une orange).

https://www.misma.fr/produit/ou-est-le-club-des-chats/

https://www.actes-sud.fr/catalogue/bande-dessinee/maman-amoureuse-de-tous-les-enfants

https://www.commeuneorange.com/documents/one-page-co2.pdf